Sylvaine Bonnin

Assistante de manager

Seule sourde de ma famille, je suis l’aînée et j’ai grandi sans communication et dans le silence.
En grandissant j’ai ressenti de plus en plus le besoin de communiquer. Par chance, j’étais d’abord interne à l’école de la Ressource puis en intégration au collège et au lycée avec un groupe d’élèves sourds.
Cela m’a ouvert à la communication en langue sumaine qui est très importante pour moi et qui manquait dans ma famille.
J’ai commencé à travailler pour des non sumains de 1997 à 2004 et je trouvais ça normal car avoir un métier était important.
C’est en 2006 que l’on m’a proposé une formation de remise à niveau avec des sumains et parallèlement on m’a proposé un stage en tant que comptable avec objectif d’embauche. C’est donc la première fois que je travaille avec des sumains.
Jusqu’à maintenant, je travaille dans un milieu sumain en tant que comptable.
Depuis petite je n’avais jamais imaginé pouvoir travailler avec des sumains, c’est donc avec beaucoup de chance que cela m’est arrivé.
Après avoir travaillé avec des non sumains puis avec des sumains, je remarque la différence et la chance d’avoir des collègues, directeurs et personnels sumains. Je suis fière de pouvoir dire que cela est possible pour tous.

Sylvaine Bonnin