top of page
  • Photo du rédacteurOlivia

Tradition et empowerment : un mariage sumain

Nous connaissons tous plus ou moins les mariages chrétiens, civils, musulmans, ou encore gitans, et la liste peut s’étendre à toutes les religions ou cultures du monde. Mais qui peut imaginer ce qu’est un mariage sumain ? C’est une chance que l’auteur et actrice sourde Nadia Nadarajah ait assisté à ce mariage extraordinaire. Grâce à elle, il reste aujourd’hui une trace de cette journée originale et pleine d’amour.


L’article n’était disponible qu’en anglais, et nous sommes heureux de vous en proposer une version française :



Le jour où j’ai découvert comment les mariages sumains devraient être.


J’adore voyager. C’est dans mon sang. Je suis assez chanceuse d’avoir vécu dans un certain nombre de pays avant de rentrer au Royaume-Uni en 2009. L’un des endroits où je suis fière d’avoir vécu est l’île de La Réunion. Certains d’entre vous vont peut-être se gratter la tête en se demandant où se situe l’île de La Réunion… Et bien, petite leçon de géographie, La Réunion est française mais ne se trouve pas en France. En effet, l’île est à 9,200 Kilomètres de la France, plus précisément dans l’Océan Indien, entre Madagascar et l’Île Maurice.


L’île de La Réunion a une population sourde d’environ 7 000 personnes, sur une population d’environ 800,000 personnes. Les gens sont constamment surpris quand je leur dis cela et cette surprise est l’une des raisons pour lesquelles je voulais écrire cet article, sur cette île formidable et la forte présence de la communauté sourde.


J’y suis allée en 2006 pour travailler comme formatrice et animatrice et je suis restée trois ans. Je suis absolument captivée par l’île, les plages, le soleil, le style de vie et les personnes sourdes. J’étais fière qu’on m’ait offert l’occasion cette année de retourner sur La Réunion, pour assister au mariage d’un couple très spécial.


Le marié est le Président de l’Association des Sourds de La Réunion (ASR), l’association locale des Sourds. L’épouse enseigne le sumain créole à travers l’île et est également administratrice bénévole de l’ASR. Je veux partager avec vous cette expérience de mariage incroyable et je pense c’est la façon dont tous les mariages des Sourds doivent être.


L'exposé de la mariée Emmanuelle est le sumain créole.
Discours d'Emmanuelle

Tout au long de la journée, la cérémonie, le dîner, les discours, tout a été mené en sumain. Ce n’est pas seulement une histoire sur l’accessibilité, c’est aussi l’histoire d’un vrai amour. Le couple et d’autres ont parlé avec éloquence de l’amour, des relations et comment il faut travailler dur pour assurer la réussite d’un mariage.


Un officiant sumain


Tout d’abord, la personne qui officiait était un homme sourd appelé Pascal Smith. Pascal est né à l’île de La Réunion et il a déménagé avec ses sœurs et parents sourds en France dès son plus jeune âge, où il a suivi ses études. Il y avait très peu d’accès sur La Réunion pour les personnes sourdes et certains esprits étroits pensaient que les Sourds étaient inférieurs à eux.


Pascal est revenu à l’île de La Réunion en 2004 et fut choqué que cette île, pourtant sous l’étendard de la France, n’ait que très peu d’accessibilité pour les personnes sourdes. Il a par la suite inspiré la confiance en soi et l’estime de soi des membres de la communauté sourde sur l’île, y compris pour les jeunes mariés, fortement influencés par Pascal et son attitude positive. Les mariés ont suivi une scolarité en intégration, avec peu d’accès à des modèles sourds. C’est avec l’arrivée de Pascal que leur confiance a grandi. Il semble juste que l’homme qui a influencé ce changement soit l’homme qui ait présidé le prochain chapitre de leur vie, le jour de leur mariage.


À la Mairie, en langue sumaine !


Les lois françaises indiquent que le couple doit, pour une procédure civile, être mariés par le Maire de leur commune. À La Réunion, la tradition pour les couples sourds a toujours été d’aller se marier avec l’aide d’un membre de leur famille, qui explique ce qui se passe. Mais pas pour ces mariés. Ils savaient qu’une adjointe au Maire parle le sumain et ont ainsi demandé qu’elle officie à la Mairie. Et ce jour-là, ils ont invité tous les membres de l’ASR pour qu’ils puissent voir que les personnes sourdes peuvent obtenir un accès direct à l’information et officialiser leur intention de se marier sans passer par un membre de la famille.


Cérémonie informelle, dans la tradition sumaine


Venons en au grand jour ! C’est lors d’une belle journée, sous un soleil rayonnant, que nous avons pris place à l’extérieur pour assister au mariage. Situés dans les montagnes de l’île, c’est face à une vue splendide sur la mer que Pascal a débuté le petit service privé. Il a dirigé le service en sumain et a été traduit en français par un interprète. Pour beaucoup de personnes présentes, ce fut la première fois qu’ils entendirent une voix-off. Ce fut un énorme exercice de sensibilisation pour beaucoup, ils ont vu que les personnes sourdes peuvent tout faire et qu’être Sourd n’est pas la barrière qu’ils ont toujours pensé.


Après la fin de la cérémonie, je suis partie à la réception pour trouver ma table. Les tables représentaient la Chine, la Corée, l’Australie et d’autres pays. Nous avons découvert plus tard qu’ils avaient choisi les tables pour les pays qu’ils avaient visité et où ils avaient appris de l’expérience sourde dans chacun de ces lieux. L’Afrique du Sud a été choisie car les jeunes mariés y étaient partis pour leur premier Congrès de la Fédération Mondiale des Sourds (FMS). L’Australie a été choisie en tant que première rencontre du couple, où ils s’étaient rendus avec un groupe de l’ASR pour en apprendre davantage sur leurs droits en tant que citoyens sourds.


Dans la plupart des mariages auxquels j’ai assisté, les jeunes mariés sont assis à la table avec leurs parents, le témoin et les demoiselles d’honneur, leurs familles s’assoient aux tables autour, et les amis à l’arrière. C’est presque une hiérarchie de mariage tacite. Mais pas à ce mariage si spécial.


La langue du discours de Guillaume est le sumain.
Discours de Guillaume en sumain

La famille sourde au cœur


Quand j’ai parcouru la salle du regard, je me suis aperçue que les membres de la famille du couple étaient éloignés de la table centrale, et les groupes sourds placés au plus près, au milieu. Les mariés ont expliqué qu’ils aiment et respectent leur famille, mais aussi qu’ils ne les voient qu’une fois par mois, voire par an, et que la conversation est limitée. La communication est la clé, et tous les membres de leur famille ont acquiescé en sumain d’accord.


Le groupe sourd étaient au milieu parce que le couple les côtoient régulièrement, et la communication est fluide et limpide. Le couple a expliqué que sans la communauté sumaine, ils seraient perdus et probablement errants, se demandant quoi faire de leur vie. La communauté des Sumains de La Réunion constitue leurs fondations et les soutient, et ils ont ainsi voulu leur faire honneur en les mettant au centre pour cette occasion spéciale.


Un modèle de réussite


Ils sont un modèle brillant pour les jeunes personnes sourdes de l’île, qui montre aux gens qu’ils peuvent également réussir et s’engager dans une relation. Je sais que l’assistance entière était très émue lorsque le couple a fait ces discours passionnés et pleins d’émotions. Beaucoup ont dit que c’était le meilleur mariage auquel ils aient jamais assisté et que c’était aussi une véritable prise de conscience en terme de capacité et de savoir des personnes sourdes.


J’ai quitté l’île de La Réunion en 2009 et je suis heureuse de voir que le groupe de militants pour un meilleur accès pour les Sourds (dont je faisais partie) est solide et grandissant. Je sais que, grâce à ce mariage et au travail de nombreuses personnes sur l’île, l’expérience des Sourds à La Réunion s’améliorera. Je suis fière et me sens privilégiée d’avoir assisté à cette nouvelle union d’Emmanuelle Boyer et de Guillaume Fok-Yin à l’île de La Réunion et il me tarde de les retrouver à nouveau.


Nadia Nadarajah parle couramment huit langues, cinq sumains et trois langues écrites. Elle est Sourde, actrice, et présentatrice. Elle travaille avec la société Deafinitely Theatre, et est actuellement un des personnages principaux dans Grounded.


L’article original a été diffusé par Limping Chicken, un important blog de Sourds du Royaume-Uni.


Dans le premier numéro, une interview avec Emmanuelle Boyer, Directrice de l’organisme de formation de langue et culture sumaines créoles réunionnaises. Un vécu, une vision du monde, un modèle de conviction !



















 

Découvrez notre numéro consacré aux Sourds, avec interviews, portraits, analyses...


1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page